Coronavirus : pourquoi le reconfinement général dès fin janvier est une hypothèse difficile à écarter

  • Vers un reconfinement ? La piste se précise...
    Vers un reconfinement ? La piste se précise... Illustration Midi Libre - RICHARD DE HULLESSEN
Publié le , mis à jour

Le gouvernement le prépare, les Français s'y préparent mais la France va-t-elle - et peut-elle - échapper à un nouveau confinement d'ici la fin du mois ? Les projections ne sont pas rassurantes, les différents confinements sont envisagés...

Une semaine de sursis avant la mise en place d'un nouveau confinement ? Alors que Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement l'a assuré à la sortie du Conseil de défense ce mercredi 20 janvier, "il n'y aura pas d'évolution des restrictions nationales" annoncées ce jeudi 21 janvier, l'hypothèse d'un troisième confinement n'est pas à exclure pour la semaine suivante.

Surtout quand il précise que d'autres mesures pourraient être décidées par la suite si la situation venait à se dégrader.

Les chiffres de contaminations, d'hospitalisations sont surveillés comme l'huile sur le feu, mais les voyants sont au rouge. Et l'arrivée des nouveaux variants davantage contagieux ne laisse rien présager de bon.

Une semaine décisive 

La course contre la montre continue face à la propagation du coronavirus avec la vaccination, le couvre-feu à 18 h et d'autres mesures sanitaires, mais la dégradation épidémique risque d'être trop forte.

Même si dans les départements où le couvre-feu a été mis en place dès début janvier, la baisse serait annoncée comme effective, la semaine qui arrive sera encore décisive, comme le rapporte Franceinfo.

Hausse des contaminations

Les contaminations ne cessent d'augmenter, le nombre de patients en réanimation n'a pas été aussi haut depuis la mi-décembre, les hospitalisations aussi... Les données de Santé Publique France sont inquiétantes et pourraient ainsi annoncer des mesures plus drastiques à venir.

En effet, le bilan de ce mercredi 20 janvier n'est pas rassurant avec 26 784 nouvelles contaminations en France. De plus, 310 décès ont été comptabilisés en milieu hospitalier en 24 heures, ce qui portent à 71 652 le nombre de morts imputées au Covid-19 en France depuis le début de la pandémie.

Le nombre de patients hospitalisés s'élève désormais à 25 686, soit 119 de plus que ce mardi 19 janvier, et parmi eux, 2 852 sont soignés en réanimation, soit 13 de plus que la veille.

Des projections scientifiques peu rassurantes

Des projections ont été faites par les chercheurs de l'Inserm, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale.

D'après les modélisations effectuées, les hospitalisations pourraient être les mêmes que lors de la première vague d'ici fin février avec une contamination par le variant britannique dominante. Même si ces projections ne tiennent pas compte de la vaccination, comme le rapporte Europe 1, les données sont quelque peu préoccupantes.

Quant aux projections de l'Institut Pasteur, la vaccination pourrait véritablement freiner les hospitalisations : de 20 % à 40 %, mais encore faut-il que le pic arrive au moment opportun et que le nombre de personnes vaccinées soit conséquent.

Un troisième confinement, quand et comment ?

Pour lutter contre l'accélération de l'épidémie de Covid-19, les mesures prises ne seraient pas suffisantes, même si les effets réels du couvre-feu sont attendus, comme ceux de la campagne de vaccination.

Il faudra très certainement repasser par un confinement. Et il pourrait être fixé dès la fin du mois de janvier ou le début du mois de février, donc plutôt rapidement.

La date serait fixée en fonction de l'objectif du reconfinement : avant l'explosion de l'épidémie ou lorsqu'elle se présentera si elle se présente. Donc dans un but préventif - mieux vaut prévenir que guérir -  ou au moment du pic épidémique, comme le rapporte BFM.

En plus du choix de la période la plus propice, se pose la question de la forme du confinement.

Le gouvernement planche sur plusieurs hypothèses : un confinement local, national, un confinement strict avec la fermeture des écoles comme en mars dernier ou un confinement généralisé comme en novembre avec les écoles qui restent ouvertes.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (70)
Anonyme202404 Il y a 30 jours Le 26/01/2021 à 22:32

Simplement confinement = les gens ne sortiront pas pour se faire vacciner.

asdic Il y a 1 mois Le 25/01/2021 à 15:41

Il faut enfermer les maniaques de l'enfermement, préservons nos libertés

Anonyme160367 Il y a 1 mois Le 24/01/2021 à 16:51

la bande d'incompétents a Macron ne cesse de balader et d'enfermer les Français comme des ruminants depuis le début de l'épidémie !!!

Anonyme157820 Il y a 1 mois Le 22/01/2021 à 09:47

comment ça se fait que nous ça fait 1 semaine que nous avons reçu confirmation du 3éme confinement, avec les directives a prendre et que partout ils disent on ne sait pas on va prendre des décisions??????????????????????????????

Anonyme198808 Il y a 28 jours Le 28/01/2021 à 15:44

"nous" , c'est qui ?

pseudoautre Il y a 1 mois Le 22/01/2021 à 08:30

Les gens en ont majoritairement raz le bol de ces mesures qui épargnent les élus qui disposent toujours d'un motif dérotoire lié à leur profession : ils sont indispensables 24/24.

Languedoc34 Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 22:33

La maison monsieur bricolage. En plus comme on est partis pour 4 ans avant de sortir de ce virus. Ce gouvernement de bricoleurs ne pourra même pas être poussés dehors, si on ne peux pas sortir on ne peut pas voter. Des incompétents. Je pensais avec Hollande avoir vu le pire maintenant je le trouve compétent.

Anonyme196345 Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 20:46

Amusant comme vous cherchez à préparer la population à un troisième confinement.
Et comme les plumes chez vous, il n'y en a plus beaucoup, cela donne des titres comme celui-ci...
Ces infos ont l'air de vous arriver vraiment directement, seriez-vous des citoyens de première zone ?

Alain Mtp Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 19:48

Il va falloir que les personnes de plus de 70 ans arrêtent d'être terrorisée devant la mort, de se laisser terroriser devant la mort, En leur nom et pour leurs votes, le gouvernement est en train de tuer ou de mutiler des catégories de forces vives de ce pays. Si j'avais 70 ans et plus il ne me viendrait pas à l'esprit d'empêcher les jeunes de vivre, de respirer, de faire du sport, de se rencontrer, de travailler, de s'amuser, parce que moi j'ai beaucoup plus de risque d'attraper ce virus et d'en pâtir. Vous avez fait tous ces sacrifices depuis 1945 pour laisser le pays se faire pourrir de ruine économique et sociale pour 1 génération ?

Anonyme187913 Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 20:11

Il me semble que certains "jeunes et moins jeunes" n'hésitent pas à sortir, à vivre et à faire circuler le virus.
Votre raisonnement est plutôt égoïste et sans humanité. Les jeunes comme vous dites ont la vie bien plus facile que celle de nos aînés à leur âge.

BlancDeBlanc Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 20:43

je n'ai pas 70 balais, je fais du sport et je bosse. Je ne vois pas en quoi mes parents de 71 ans "m'empêchent de vivre " comme vous dites , m'empêchent de faire du sport,, de rencontrer, de m'amuser. Si nous ne pouvons aller au restaurant ni au ski, c'est à cause du gouvernement qui impose des INTERDICTIONS. J'ai des collègues de 45 ans qui sont vachement touchés et malades du Covid depuis 4 mois. What else ?

Anonyme196345 Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 20:53

@BlancDeBlanc
Donc un quadra/quinqua mort de trouille, trop gâté par sa môman qui l'amenait aux urgences quand il se cassait un ongle?
Voilà où cela mène, ce type d'éducation...
Quand aux personnes de plus de 70 ans, elles ne sont pas toutes effrayées par la Covid-19, loin de là !

Alain Mtp Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 20:56

La solidarité et l'empathie envers les personnes à risques ont été au RDV depuis pratiquement un an maintenant. J'y ai totalement adhéré au premier confinement. Mais presque 1 an après, les choses ont changé. L'ampleur de la casse économique, sociale, pyschologique ; fait que ce n'est plus possible. Cette crise va durer. Les vaccins ne régleront pas tous loin de là. La vie doit reprendre. Le chantage à l'égoïsme passera de moins en moins. Que le virus circule chez les jeunes, et que les personnes à risques s'en protègent ; et qu'on organise le collectif pour les protéger.

Anonyme196345 Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 21:22

@Alain Mtp
Il ne faudrait pas en profiter pour essayer d'imposer aux personnes dites fragiles des mesures qu'elles ne souhaitent pas.

otaur Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 21:31

... à Alain Mtp
Et que le collectif ponde une loi qui interdise les mutations aux virus...

Alain Mtp Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 22:56

@Otaur, les confinements n'ont pas empêché l'apparition des mutation, Angleterre par exemple... il est illusoire de vouloir empêcher la circulation d'un virus de type Rhume. Vous n'y arriverez pas. Vous aurez à la fois la destruction de l'économie des PME, et de la jeunesse, et les mutants - échec et Mat sur toute la ligne - ça suffit !!

Antiracistefrustresprematures Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 19:45

tu es vaccinés?s'est bon tu peux sortir......

Pan_le_faisan Il y a 1 mois Le 21/01/2021 à 19:24

Pourquoi ? Parceque ceux qui le préconisent et le soutiennent n'ont pas à s'inquiéter pour leur emploi. L'administration ne fera pas faillite et le quoi qu'il en coûte, ça fait longtemps qu'elle le pratique d'abord pour elle-même. NB : je suis chef d'entreprise, pas dans la liste de entreprises fermées administrativement, mais avec les mêmes conséquences, donc quasiment pas aidé (3.000€ pour 3 mois de fermeture...). Dans ma boîte d'une 15aine de personnes,, personne ne veut être confiné !
Un moment donné, il faut peut-être penser au monde réel. Il faut penser à tous les entrepreneurs qui mettront la clé sous la porte et seront considérés comme des parias par l'administration, les banques,..., car fichés partout comme ayant fait faillite. Quoi qu'il en coûte, hein !