"Un deuxième four ne sera pas créé à Nîmes : c’est un engagement"

  • Richard Tibérino est le nouveau président du Sitom. Richard Tibérino est le nouveau président du Sitom.
    Richard Tibérino est le nouveau président du Sitom.
Publié le , mis à jour

Richard Tibérino est le nouveau président du Sitom, qui traite et valorise les déchets.

Richard Tibérino est le fidèle parmi les fidèles de Jean-Paul Fournier. Né à Alger il y a 66 ans, arrivé à Nîmes en 1963, il occupe la scène politique locale depuis 1995, date de sa première élection au conseil municipal. Adjoint de Jean-Paul Fournier depuis 2001, il a été en charge de la sécurité jusqu’à cette année. Il est aussi conseiller départemental depuis 2001. Depuis les dernières élections, il occupe de nouvelles fonctions municipales, ainsi qu’au sein de Nîmes Métropole. Le 29 octobre 2020, il a été élu président du Sitom (Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères). Ce qui caractérise le personnage, c’est la franchise dans ses idées et prises de position, ainsi que sa détermination qui s’accompagne toujours d’un sourire et d’un calme naturel. Rencontre.

En quoi consiste la fonction de président du Sitom ?

C’est un poste important. Le Sitom traite et valorise les déchets de 81 communes gardoises, dont Nîmes, soit 309 000 habitants (44 % du département). Il gère l’unité de valorisation énergétique : c’est l’incinérateur et le centre de tri Valrena. Annuellement, ce sont 192 000 tonnes de déchets collectés auprès des habitants et de 24 déchèteries qui arrivent ici, dont 110 000 tonnes sont incinérées, permettant de fournir de l’électricité qui est revendue et également de fournir la chaleur au chauffage urbain nîmois, qui dessert l’ouest de la ville dont le CHU.

Quelles sont vos priorités ?

Les principaux enjeux à venir sont nombreux. D’abord ne pas créer un deuxième four sur Nîmes : c’est un engagement pris par le maire Jean-Paul Fournier, le président de l’Agglo Franck Proust et moi-même. Ensuite, il faut d’ores et déjà préparer l’avenir car le contrat qui nous lie au délégataire Evolia, exploitant actuel de l’incinérateur, se termine en 2024. Enfin, il faut s’attacher à l’image du Sitom en créant une synergie avec d’autres syndicats de traitement gardois, en renouant un contact étroit avec nos adhérents et en communicant mieux pour faire connaître l’activité du Sitom au grand public.

Votre message pour l’avenir ?

Le traitement des déchets est un enjeu environnemental du XXIe siècle. Je souhaite que nos concitoyens en prennent conscience en adoptant un comportement plus civique.

Correspondant Midi Libre : 06 87 35 18 06

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Nîmes

88 €

NIMES - QUARTIER POMPIDOU - GARAGE 15M2 FERME EN REZ-DE-CHAUSSÉE DANS RÉSID[...]

251500 €

Dans résidence neuve fermée sécurisée avec ascenseur, au 1er étage, apparte[...]

628 €

EXCLUSIVITÉ NIMES - APPARTEMENT 2 PIÈCES AVEC TERRASSE À louer : découvrez [...]

Toutes les annonces immobilières de Nîmes
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
jack 30 Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 08:35

Pas de deuxième four!!!!
parole de politicien ne vaut rien....