Lunel : les choucas des tours repoussés hors de la ville par des rapaces

  • Julien Bret-Morel dresse ses rapaces durant 3 ans pour qu’ils maîtrisent parfaitement leur objectif.
    Julien Bret-Morel dresse ses rapaces durant 3 ans pour qu’ils maîtrisent parfaitement leur objectif. J.J
Publié le , mis à jour

La Ville s’est offert les services d’un fauconnier pour faire fuir ces petits corvidés bruyants.

Jeudi soir, à la tombée de la nuit, des nuées d’oiseaux dissipés agitaient le ciel. Les choucas des tours, petits corvidés noirs ont été dérangés par la buse de Harris, un rapace chargé de les faire quitter la ville. Et pour cause, en plus d’être bruyants, les choucas, déposent leurs fientes un peu partout dans le centre-ville. Les indésirables ont alors subi le même sort que les colonies d’étourneaux ou de pigeon : l’effarouchement. La mairie a fait appel à une société spécialisée pour réaliser une campagne d’effarouchement.

Soirée test

Direction le parc Jean Hugo pour un premier envol de la buse de Harris, chargée d’effrayer les choucas.

"Ce soir, c’est une soirée test, l’objectif est de donner un peu d’air aux commerçants, explique Arnaud Pailhas de la société Eco-Nuisibles, mandatée par la Ville. Nous avons repéré trois zones de nuisances. Une dans le parc Jean Hugo, une autre au niveau du cours Gabriel-Péri et enfin sur le boulevard Victor-Hugo", détaille-t-il.

Une fois sorti de la camionnette, le rapace monte en flèche direction les platanes où se logent les corvidés. "Le rapace se dirige sur une proie, qui va alerter ses congénères de la menace. On crée ainsi une aire de prédation qui fait fuir les choucas", explique Julien Bret-Morel, fauconnier.

Les deux hommes démarrent leur action vers 16 heures. Le ciel est couvert, la nuit sera en avance. Après avoir fait fuir les choucas du parc, les deux hommes se dirigent vers le cours Gabriel-Perri où est installé "le plus gros de la troupe", précisent-ils. La buse entre de nouveau en scène.

Reviendra, ne reviendra pas ?

Elle répétera l’opération sur le boulevard Victor-Hugo.

"Le premier vol dans le parc a suffi pour les désorganiser. Et sur les trois zones, nous avons réussi à les repousser d’abord vers la mairie, puis au-delà de la gare, vers le nord", ajoute Arnaud Pailhas. Entre 4 000 et 5 000 individus ont été recensés jeudi soir. "Quand nous sommes partis, vers 19 heures, ils n’étaient plus que quelques centaines", affirme le représentant d’Eco-Nuisibles.

Mais alors, la ville est-elle vraiment débarrassée des choucas ? "On va voir au cours du weekend, notamment si nous avons des retours lors des animations et nous déciderons lundi, informe Florent Poteau, directeur des services techniques de la Ville. La société est prévenue, si la gêne est toujours là, ils reviendront mardi et mercredi soir", précise-t-il. Les choucas n’auront qu’à bien se tenir.

Midi Libre
Voir les commentaires
L'immobilier à Lunel

145000 €

Lunel. . idéalement située entre centre ville et gare sncf.. . Maison de vi[...]

874 €

A louer dans résidence récente et sécurisée, non loin de la N113, à l'entré[...]

170000 €

LUNEL . . Au sein d'une résidence récente et sécurisée, à deux pas des comm[...]

Toutes les annonces immobilières de Lunel
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
minutepapillon34 Il y a 29 jours Le 20/12/2020 à 12:12

la nature... tellement insupportable !

Payadin Il y a 30 jours Le 19/12/2020 à 18:58

S ils pouvaient nous éloigner les 4% RN loin de Montpellier c serait le top .

AugustaIII Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 12:01

Et contre tous les sans-papiers, les mineurs délinquants et tous le profiteurs du système ?

VIVEMENT Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 10:49

Et contre les ratagas ?

JOYON Gérard Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 10:17

Société Eco-Nuisibles, mandatée par la Ville. Nous avons repéré trois zones de nuisances.
C'est pas ce qui manque les nuisibles!

Emile Sabord Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 10:17

bizarre pour moi le bruit en ville, c'est nuits et jours les scooters trafiqués, les motos illicites, les quad illicites, les voitures aux pots d'échappement illégaux, les voitures en excès de vitesse en ville, les voitures arrêtées dont le moteur de tracteur tourne une demi-heure ... je n'ai jamais eu le loisir d'être gêné par les choucas ... quand la bêtise humaine est au pouvoir !

Lynyrd Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 07:54

On pourrait pas faire pareil pour effaroucher les petits dealers qui pourrissent la vie des cités...