Trafic de stups entre le Gard et l’Hérault : huit suspects à la barre à Alès

  • Le GIR a perquisitionné et interpellé des suspects aux Cévennes, en décembre 2019.
    Le GIR a perquisitionné et interpellé des suspects aux Cévennes, en décembre 2019. MIDI LIBRE - ALEXIS BETHUNE
  • Le GIR a perquisitionné et interpellé des suspects aux Cévennes, en décembre 2019.
    Le GIR a perquisitionné et interpellé des suspects aux Cévennes, en décembre 2019. MIDI LIBRE - ALEXIS BETHUNE
Publié le , mis à jour

Une enquête menée par le groupe interministériel de recherches (GIR).

Ce vendredi, une audience exceptionnelle se déroule au tribunal judiciaire d’Alès. Le procès de huit prévenus, dans le cadre d’un vaste trafic de produits stupéfiants entre le Gard et l’Hérault, va clôturer une affaire débutée en 2014. Ce dossier constitue l’unique affaire de l’audience correctionnelle. Toute une journée est en effet prévue pour les débats.

Après une enquête initiale des gendarmes, les policiers du groupe interministériel de recherches (GIR), et de l’antenne nîmoise du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Montpellier, ont poursuivi les investigations. Le GIR est composé de policiers et de gendarmes mais aussi de fonctionnaires des douanes et des impôts. L’ensemble du spectre de la délinquance est pris en compte, que ce soit pour le volet pénal, administratif, douanier ou fiscal.

Les gendarmes d’Anduze démarrent l’enquête après un meurtre en 2014

En mai 2014, à Saint-Jean-du-Gard, Mohamed Mazain poignarde mortellement Yohan Jeandon au cours d’une soirée alcoolisé (en octobre 2016, le meurtrier sera condamné à 15 ans de réclusion par la cour d’assises du Gard).

Lors des investigations menées par les gendarmes sur cet homicide, l’entourage proche du meurtrier est passé au crible. Les écoutes mises en place par les militaires vont révéler l’existence d’un trafic de drogue dans le secteur d’Anduze.

Une soixantaine d’individus, clients, revendeurs, grossistes… sont recensés. L’approvisionnement en produits illicites se fait via des séjours en Espagne et aux Pays-Bas. Le principal suspect de ce trafic, identifié à Anduze en 2016, est aussi un rouage essentiel du réseau Alésien.

En 2018, les gendarmes transmettent leurs informations aux policiers du GIR et de la PJ. L’enquête prend alors une nouvelle dimension avec l’ouverture d’une information judiciaire.

Un vaste réseau qui alimente le nord d’Alès

Les premières investigations se déroulent dans des villages au nord d’Alès. Un premier suspect, Mounir F, est placé sur écoutes. Il ressort des plusieurs centaines de conversations enregistrées qu’il vendrait de la cocaïne, de l’héroïne et de la résine de cannabis à Alès, mais aussi à La Grand-Combe, Cendras, Les-Salles-du-Gardon, Saint-Ambroix, Bessèges.

Les enquêteurs établissent une cartographie précise du réseau de celui qu’ils considèrent comme l’élément central du trafic de stups. Les policiers déterminent les connexions des uns et des autres, les commandes de drogue, les livraisons… Des fournisseurs sont identifiés. Certains d’entre eux, mis en cause dans d’autres affaires liées aux stupéfiants, sont encore l’objet de poursuites ou déjà incarcérés.

Trois des huit prévenus sont toujours incarcérés

Au terme de l’information judiciaire, plusieurs consommateurs/revendeurs sont mis en examen : le neveu de la tête de réseau, Yanisse F, Mickael SL, Christophe C, Anthony M, Stéphanie D, Ayoub M et Barded N. Tous ont cependant bénéficié d’un non-lieu partiel concernant leur participation supposée à une association de malfaiteurs.

Tout l’enjeu du procès réside dans le fait de déterminer le rôle de chacun des protagonistes : vendeur, acheteur, client, consommateur, intermédiaire, nourrice…

Trois des prévenus sont actuellement en détention provisoire, les cinq autres ont été laissés sous contrôle judiciaire.

Fabrice ANDRES
L'immobilier à Alès

122500 €

A vendre terrain constructible et piscinable de 1600 m2 dans un joli petit [...]

110000 €

Alès, proche des commodités et de la ville, venez découvrir cette parcelle [...]

466 €

ALES, Chemin de Bruèges - Dans une petite copropriété calme et sécurisée, a[...]

Toutes les annonces immobilières de Alès