Macron testé positif au coronavirus : le dîner de travail en plein couvre-feu qui fait polémique

  • Depuis ce jeudi 17 décembre, Emmanuel Macron est diagnostiqué positif au Covid-19.
    Depuis ce jeudi 17 décembre, Emmanuel Macron est diagnostiqué positif au Covid-19. MAXPPP - Aurelien Morissard
Publié le , mis à jour

C'est un dîner qui fait beaucoup jaser depuis 24 h. Le président de la République a été déclaré positif au Covid-19 jeudi 17 décembre, au lendemain d’un dîner de travail qui a rassemblé au moins dix membres de la majorité, soit quatre personnes de plus que les six recommandées par le gouvernement. 

Quelques heures après avoir été testé positif au Covid-19, Emmanuel Macron est apparu en visioconférence jeudi 17 décembre après-midi pour participer à une conférence nationale humanitaire organisée au Quai d'Orsay.

Testé positif jeudi

Le président de la République, masqué et vêtu d'un pull à col roulé, a prononcé un discours pour clôturer l'événement. Emmanuel Macron a été testé positif après l'apparition de premiers symptômes (toux, fatigue) a annoncé l'Elysée jeudi dans la matinée. Placé à l'isolement pour sept jours, l'ensemble de ses déplacements prévus, notamment au Liban, a été annulé.

Isolé à La Lanterne

Depuis jeudi soir, le chef de l'État a quitté l'Élysée pour aller s'isoler à La Lanterne, résidence officielle du chef de l'État située à Versailles (Yvelines).

Un dîner qui fait polémique 

Mais depuis l'annonce du diagnostic positif du chef de l'Etat, toutes les attentions sont désormais concentrées sur un dîner organisé à l'Elysée mercredi soir, en plein couvre-feu, en présence de plusieurs membres de la majorité et de conseillers du président. Un dîner qui fait polémique.

Ça va être sympa la prochaine déclaration de Macron quand il nous dira de bien respecter le couvre-feu, le nombre de 6 personnes, et de continuer à se serrer la ceinture alors que le type se tape des repas jusqu'au bout de la nuit avec ses 10 potes, aux frais du contribuable.

— Jean Hugon (@JeanHugon3) December 17, 2020

La jauge recommandée des six personnes pas respectée

Selon nos confrères de Franceinfo, ce repas de travail aurait réuni entre dix et douze membres.  Soit au moins quatre personnes de plus que les six recommandées par le gouvernement pendant les fêtes de Noël. Dans les rangs de l'opposition, cette nouvelle fait évidemment grincer des dents, dénonçant le non-respect des gestes barrières. 

Tous monte au créneau pour défendre @EmmanuelMacron et souligner le fait qu il respecte scrupuleusement les gestes barrières.
Sauf que les images sur le perron de @Elysee montre à l arrivée du président portugais l absence de distanciation physique
De même à la reunion de la UE

— \ud83c\udde8\ud83c\uddf5JL&Français 67B-R\ud83c\udde8\ud83c\uddf5 (@cjean_b) December 18, 2020

"Cela remet en cause les discours et les actes. J’ai un ami restaurateur qui me dit qu’on mange tranquillement à l’Elysée alors qu’il ne sait pas quand il va pouvoir rouvrir", peste ainsi François Michel Lambert, député écologiste des Bouches-du-Rhône. 

La distanciation sociale respectée, assure l'Elysée

Dans les colonnes du Point, qui relève l'information, un membre de la majorité macroniste tempère : "C'était dans la salle des fêtes, il y avait du volume, la table faisait 15 m, il y avait de la distance entre les invités, qui avaient chacun des micros et des masques, sauf pendant le repas, et il y avait de la ventilation !"

Parmi les convives, le Premier ministre Jean Castex, le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, le patron de LREM Stanislas Guerini et son homologue au MoDem, François Bayrou.

Si la fameuse jauge des six personnes n'était pas respectée, c'est pour des raisons d'intérêt général

Mais aussi, le chef de file des députés LREM, Christophe Castaner, et son homologue au MoDem, Patrick Mignola, etc.

"Si la fameuse jauge des six personnes n'était pas respectée, c'est pour des raisons d'intérêt général", justifie l'Elysée, en donnant aussi l'exemple du déjeuner de mardi 15 décembre avec les présidents des neuf groupes parlementaires de l'Assemblée nationale. 

"Un dîner professionnel, pas privé"

"C'était un dîner professionnel, pas privé", précise un autre convive de ce dîner à Franceinfo, "bien qu'il ne figurait pas à l'agenda présidentiel, estimant qu'on ne peut pas tout faire en visio".

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (64)
criscop Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 18:31

J'espère que Macron est soigné au Remdesivir, vu qu'il en a fait acheter pour 200 millions d'Euros par la France (sa part du milliard dépensé par l'Europe ... 3 jours avant que l'OMS le déconseille !).

Anonyme140089 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 16:33

Aucune règle n'est respectée par Macron et consorts : repas à 10 au lieu de 6, non respect des heures du couvre-feu, non respect des règles de l'isolement quand on est cas COVID (depuis quand un cas COVID peut ou doit quitter un lieu pour un autre pour s'isoler, en multipliant ainsi les contacts et les risques pour les autres, car il n'a pas du se rendre seul au volant de sa voiture à Versailles)

[email protected] Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 14:37

En résumé c'est un pinocchio ...
Macron parle mais fait le contraire de ce qu'il dit.

Endorelavieille Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:02

J'espère ! qu'on va lui confisquer la télécommande de l'arme nucléaire !!!!!!

fripouillon5 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 17:43

Et ça, ce serait la première des choses à faire ! car sa folie déclarée à juste titre par le médecin psychiatre italien Adriano Segaroti n'est surtout pas à prendre à la légère !
On ne laisse pas dans les mains d'un type comme Macron une arme aussi destructrice !

Endorelavieille Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:41

2021 ! sera comme 2020,il faudra respecter les gestes barrières et nous aurons droit a un reconfinement jusqu'au 15 juin !!!

Harry Covert Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 11:36

Quelle précision dans la date!

guepier34 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:28

ML arrêtez le délire, il y a 4/5 jours d'incubation, on peut PAS être positif le lendemain d'un repas, d'ailleurs le PM avait déjà des symptômes avant.

Il a probablement été contaminé à Bruxelles le weekend précédent.

J'AI PEUT ETRE FAUX MAIS toi tu n'as pas raison. Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 11:15

@guepier34 Oui d'accord, mais durant ce diner combien à t'il contaminé de personnes?(C'est bien pire)

guepier34 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:39

Oui tout a fait d'accord. Mais le moment où on est le +contaminant c 2 jours avant et 4 jours après les 1ers symptômes. Le pb c qu'on peut pas savoir qu'on va être malade 2 jours avant.

Ce virus est aussi vicieux qu'un cheval borgne.

Anonyme204622 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:05

Travailler 40 ans sans diner, faut le faire !

tomlefranc Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:44

Dans les entreprises, les casernes militaires, les crs, les gendarmes mobiles, etc etc, des dizaines de personnes mangent ensemble et il n'y a pas d'autre choix possible.

GRrespectNoToRacism Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:28

n'importe quoi, on fait des rotations et on respecte les consignes, 2 par table, 6 dans la pièce...

Anonyme212062 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:41

il avait qu'a se faire vacciner contre la grippe.

Anonyme161399 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:40

C'est la raison d'état qui prime donc pas de distanciations.