La Chine est revenue de l’Espace avec des échantillons de Lune

  • La capsule chinoise de retour sur Terre, en Mongolie intérieure.
    La capsule chinoise de retour sur Terre, en Mongolie intérieure. MAXPPP
Publié le

La sonde Chang’e 5, transportant des échantillons du sol lunaire, est revenue sur Terre ce jeudi 17 décembre.

La Chine a rapporté ce jeudi 17 décembre des échantillons de Lune, première mission de ce type en plus de quarante ans. Le module de retour de la sonde spatiale Chang'e 5 (en référence à la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) a atterri "avec succès" durant la nuit dans la région de Mongolie intérieure, selon un communiqué l’agence spatiale chinoise (CNSA).

Rattraper son retard

Les scientifiques chinois espèrent mieux comprendre l’histoire de la Lune, les origines de sa formation et l’activité volcanique à sa surface.

La mission a permis par ailleurs d’affiner les technologies nécessaires à l’envoi d’astronautes chinois sur la Lune, un objectif de Pékin à l’horizon 2030.

Histoire de rattraper ses deux concurrents sur l’exploration lunaire, les États-Unis et l’ex-URSS. Elle entend également rattraper son retard en matière spatiale face aux deux géants et à l’Europe en investissant plusieurs milliards d’euros.

Le président Xi Jinping a adressé ses "chaleureuses félicitations" aux équipes chargées de la mission, selon l’agence de presse officielle Chine nouvelle. "Votre brillant exploit restera toujours gravé dans la mémoire de notre patrie et de notre peuple", a-t-il ajouté.

Prouesse technique

D’un point de vue technique, il s’agit d’une prouesse. La sonde s’était posée sur l’astre lunaire le 1er décembre près du Mons Rümker, dans une zone montagneuse encore jamais explorée. La mission consistait à collecter environ deux kilos de matière.

Puis les remonter automatiquement en orbite lunaire, s’arrimer à l’orbiteur puis transférer sa cargaison au module de retour. Des opérations délicates car commandées à distance depuis la Terre.

Le programme spatial de la Chine est très ambitieux. En 2019, elle a fait atterrir une sonde et un petit robot téléguidé sur la face cachée de la Lune, une première mondiale.

Le géant asiatique vient par ailleurs d’achever en juin la constellation de son système de navigation Beidou, rival du GPS américain. Enfin, l’empire du Milieu prévoit d’assembler une grande station spatiale d’ici 2022.

Midi Libre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Dauphin99 Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 18:07

Dans les années 70 80 on disait quand la Chine s’éveillera, oui oui elle est bien réveillé là.

petitou30 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 17:50

L'homme a marché sur la lune il y a longtemps selon une source mais n'est plus capable d'y retourner.

Olive911 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 14:03

Bon, et bien il va falloir se mettre au chinois. Ca va être pratique avec leur alphabet...