Élection de Miss France : "Dans cette période, nous avons besoin de magie et de légèreté"

Abonnés
  • Sylvie Tellier : "Le Puy du Fou est l’écrin parfait pour le centenaire et ses célébrations." Sylvie Tellier : "Le Puy du Fou est l’écrin parfait pour le centenaire et ses célébrations."
    Sylvie Tellier : "Le Puy du Fou est l’écrin parfait pour le centenaire et ses célébrations." W. CERF - W. STAG
Publié le

Au terme d’une année très compliquée, Sylvie Tellier, directrice générale de l'organisation, présentera ce samedi 19 décembre la soirée d’élection de Miss France 2021 depuis le Puy du Fou, en compagnie de Jean-Pierre Foucault. Vingt-neuf jeunes femmes seront candidates pour décrocher la couronne.

Comment avez-vous vécu les derniers mois à la tête de l’Organisation Miss France ?

Je ne vais pas vous mentir. Cette année 2020 a été relativement difficile car nous avons passé énormément de temps à réfléchir et à préparer de nombreux scénarios. Je n’ai fait qu’essayer de trouver des solutions pour que les différentes élections aient lieu. 

Je suis extrêmement heureuse que nous soyons arrivés à mettre en place cette finale avec le producteur Frédéric Gilbert. Nous pourrons offrir ce spectacle aux Français car il me semble que dans cette période très difficile, très anxiogène, nous avons besoin de magie et de légèreté. C’est la promesse de l’émission.

Est-ce que la décision de reporter ou d’annuler la finale de Miss France 2021 a été envisagée ?

Bien sûr. Nous avions même imaginé cette solution dès le mois de mars dernier et l’annonce du confinement. À ce moment-là, nous nous sommes demandé s’il fallait réfléchir à ce que l’on appelle une année blanche et reporter l’élection d’une année.

Mais je suis une véritable résistante optimiste. Tant qu’il me reste une petite possibilité de faire des choses, je ne baisse pas les bras. Ce n’est pas facile tous les jours et, alors que la priorité reste la santé, nous avons réussi à réunir vingt-neuf représentantes des régions de France.

Seule la représentante de Tahiti sera absente…

J’adore la Polynésie et les Tahitiens. J’ai l’impression que j’ai raté la dernière marche mais les conditions sanitaires n’ont pas permis d’organiser cette élection. Parfois, il ne faut pas forcer les choses. Ce n’est pas grave. Les Polynésiens ont bien compris que l’on ne les oubliait pas mais que l’on donnait la priorité à la santé.

Mareva Georges, Miss Tahiti 1990 et Miss France 1991, sera dans le jury exceptionnel mis en place cette année. Tahiti sera donc avec nous.

Vous avez été contrainte d’annuler le traditionnel voyage de préparation. Avez-vous des regrets de ne pas partir en Guadeloupe ?

Aucun. La priorité reste la santé. Miss France est là pour montrer l’exemple et nous ne voulions pas faire prendre de risque inutile aux jeunes femmes. Nous avons mis en place une bulle Covid extrêmement stricte. Elles ont été isolées et testées.

À Versailles, nos Miss ont pu faire un voyage hors du temps avec une visite privée du château avec des accès à des lieux privés, comme les appartements privés du roi. C’est une vraie chance.

Elles sont accueillies dans un palace. C’est la vie de château. Aujourd’hui, dans ce contexte très particulier, la jeunesse a du mal à se projeter. Elle a du mal à rêver. Là, nous avons vingt-neuf jeunes femmes qui vivent un rêve éveillé grâce à Miss France. Elles en ont toutes conscience. C’est un bonheur pour nous.

Dans ce contexte particulier, le Puy du Fou semble être le lieu rêvé.

C’est le lieu rêvé car le parc du Puy-du-Fou est fermé depuis plusieurs mois, comme l’était le Trianon Palace à Versailles.

Le parc du Puy-du-Fou nous permet de respecter notre bulle Covid. Là, tout le monde respecte le protocole sanitaire.

Il y a six mois que nous travaillons avec eux pour organiser l’élection. Le Puy du Fou est l’écrin parfait pour le centenaire et ses célébrations.

Ce centenaire devrait être célébré sans public. Est-ce vraiment un souci ?

Cette année, je vous promets que j’aurais aimé être voyante. Nous parlons du 19 décembre et nous parlons de l’avenir et je ne sais pas du tout ce qui va se passer. Nous ne prendrons aucun risque et nous suivrons les exigences gouvernementales.

Aujourd’hui, les gens qui assisteront à la soirée du Puy du Fou seront ceux qui ont travaillé à l’organisation de Miss France 2021. Il n’est pas nécessaire ou obligatoire d’avoir du public pour réaliser l’édition. On compte sur l’énergie des gens qui seront là.

L’Organisation Miss France a fait une fois encore l’objet de nombreuses polémiques comme la photo des Miss à table. Que répondez-vous ?

Ce n’était pas un restaurant mais un catering. Aujourd’hui, il y a des gens dont le plaisir est d’essayer de gâcher le rêve de nos candidates et de gâcher notre élection. Ils ont quelques semaines avant le programme pour se faire de la publicité, sur les plateaux télé. Cela fait partie de l’aventure de Miss France. Je vis avec cette règle du jeu. Mais la seule chose que je dis aux Français est : "Attention, n’écoutez pas tout au premier degré. Faites-nous confiance. On est là pour faire rêver les jeunes femmes."

Que diriez-vous à Geneviève de Fontenay ?

Il faut parfois mettre des guillemets à ce qui sort de la bouche de Geneviève. Je l’aime bien mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin quand même.

Êtes-vous habituée, affectée ou lassée de ces polémiques ?

Comme je représente l’organisation, tout est de ma faute. Je suis extrêmement affectée car j’entends ou je lis parfois des critiques violentes, des mensonges, des rumeurs, des attaques très blessantes. Je suis affectée mais je sais aussi prendre de la distance. Je sais à quel point il ne faut pas prendre tout au premier degré. Je suis là pour faire rayonner un très beau concours.

Je rappelle que Geneviève de Fontenay a quitté de façon volontaire l’Organisation Miss France. Elle a vendu cette marque au groupe Endemol. Il ne faut pas traiter les gens de voleurs quand vous avez récupéré de l’argent. Il faut faire un petit peu attention.

Jean Noté
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (8)
avecpapier Il y a 30 jours Le 19/12/2020 à 12:44

le gagnant sera........................................

J.P Foucaud
D'après le magazine Capital, il touche 35 000 euros pour chaque édition du concours Miss France. Qui veut gagner des millions lui aurait rapporter 15 000 euros par émission, et 4 000 euros pour chaque tirage du loto.

oliviers23 Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 10:27

Soutien total à Alexandra Rosenfeld qui a refusé de participer à cette mascarade au Puy du Fou où les spectateurs se sont entassées tout l ' été , endroit appartenant à la richissime famille de Villiers , et où des soupçons de maltraitance sur animaux seraient apparus ! Et au passage Geneviève revient vite !

Anonyme209290 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 18:28

le bal des quiches va débuter samedi

Boniface de Montferrat. Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:35

Geneviève revient !!

antodu34 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:13

Génial ! ! ! une chaine de plus à zapper Samedi !

Altaïr Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 15:26

Bof ! pas plus imbuvable que "L'amour est dans le pré" ou "Kho Lanta"..
Mais il y a des téléspectateurs pour ça malheureusement.
Ceci dit Sylvie Tellier est toujours aussi craquante.

Athée souhaits Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 16:02

tu n'as jamais du voir une belle femme

Thomas wak Il y a 30 jours Le 19/12/2020 à 12:33

Athés souhaits, on aimerait bien voir la tienne...