Séquestration et tirs dans le Val-d'Oise : l'homme armé et son épouse ont été retrouvés morts

  • Une centaine de gendarmes sont déployés autour du lieu où le tireur s'est enfermé.
    Une centaine de gendarmes sont déployés autour du lieu où le tireur s'est enfermé. Midi Libre - MiKAEL ANISSET
Publié le , mis à jour

Le GIGN était engagé dans une opération de police à Domont, dans le département du Val-d'Oise, ce vendredi soir où un homme s'était enfermé dans les locaux de son entreprise, en séquestrant son épouse. Les gendarmes n'ont pu empêcher la tragédie. 

Un forcené, qui avait blessé deux personnes puis s'était retranché dans un bâtiment sur la commune de Domont, dans la banlieue de Paris, depuis le début de la soirée, selon le parquet de Pontoise, aurait tué son épouse, avant de se donner la mort, selon les premières informations.

?ALERTE INFO - Val-d'Oise: la prise d’otage à Domont est terminée, le preneur d'otage et sa femme retrouvés mortshttps://t.co/c6zzrj0b6p pic.twitter.com/aftRPWnXHC

— BFMTV (@BFMTV) December 17, 2020

Les deux blessés seraient des employés du meurtrier présumé

L'individu avait blessé par balle deux autres personnes avant de s'enfermer dans les lieux avec son épouse. Le GIGN était sur place depuis 20 heures environ, parmi la centaine de gendarmes mobilisés, et une enquête avait été ouverte pour séquestration et violence avec arme, précisait Le Parisien.

Sur place, un négociateur a tenté de ramener l'homme à la raison, mais il n'est pas parvenu à le raisonner. "Lorsque les gendarmes ont pénétré dans l'entreprise, ils ont retrouvé les deux personnes inertes", indique ce jeudi soir le quotidien parisien.

Les deux blessés seraient l'un touché au visage, l'autre à la jambe. Il s'agirait d'employés de l'entreprise, le tireur présumé étant le gérant de cette dernière.

DOMONT - Prise d'otage en cours, le gérant d'une entreprise retient son épouse. Il est armé. 2 blessés.

Important périmètres de gendarmerie. Intervention en cours du GIGN. Un véhicule de l’identification criminelle vient d’arriver. pic.twitter.com/olG6fYP3dg

— Clément Lanot (@ClementLanot) December 17, 2020

 

MIDI LIBRE
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (21)
Payadin Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:10

Pauvre femme paix a son âme , encore une victime d un lâche

vm666 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 11:19

Encore un féminicide causé par un mec qui à 58 ans n'a toujours pas compris qu'aimer une personne ne veut pas dire 'la posséder', preuve d'une grande immaturité. Ces types paniquent à l'idée de se voir délaissés, ils se sentent atteints dans leur 'masculinité', leur ego en prend un coup... beaucoup de souffrance psychologique.
Cette femme voulait divorcer, c'était son droit et sa liberté... il ne l'a pas accepté. Il y a beaucoup à faire dans l'éducation et la prévention pour stopper ces actes lâches et veules.

Endorelavieille Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:00

Tout es dit ! je plussoies !!!!

Anonyme152405 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:36

n'empeche que c est bel et bien un féminicide de plus

Cousibas Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 08:06

in24 Il
Les premiers dégâts du Covid..... Laissez travailler les gens
../..
Voila un homme courageux ? alors protégeons les plus faibles, ainsi nous même continuons le geste barrière ? Mais laissons et fuyons ceux qui croient qu'ils ne risquent rien... Mais le jour qui réveilleront un quartier avec leur poumon embourbé ? se boucher les oreilles ? Le suicide n'est pas interdit ...Mais de tuer les autres ? les criminels doivent etre isoler..

juin24 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 06:51

Les premiers dégâts du Covid..... Laissez travailler les gens

alain0649 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:46

@juin24 Les premiers dégâts du Covid sont la maladie et parfois la mort .

anonyme56 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 00:17

peut être des victimes des dégâts collatéraux au covid ,je crains que beaucoup finissent hélas comme ça..........

roro4852 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 05:48

Que vient faire la Covid dans ce trame de séparation.

Dagnès34 Il y a 1 mois Le 17/12/2020 à 23:50

" Le GIGN était engagé dans une opération de police à Domont, dans le département du Val-d'Oise, ce vendredi soir " nous apprend l'article ...

Si le drame a eu lieu vendredi 11 décembre, l'info est un peu défraîchie, s'il a eu lieu ce vendredi 17 décembre, là notre Midi Libre est dans la voyance extra-lucide ...

axurit34 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:14

Pas très lucide, on est le 18 !

GRrespectNoToRacism Il y a 1 mois Le 17/12/2020 à 22:24

sommes nous protégés? hic qu'ils soufflent avant nous avant de parir en opération, ça ferait moins de dégâts

Lynyrd Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 07:06

Pas de doute que tu as été procréé un soir comme cela, on voit ou même les ravages de l'alcool...

Anonyme1353764 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:20

@GRrespectNoToRacism et le ravage de la fumette, pas étonnant qu'il soit pour la l'égalisation.

Mila12 Il y a 1 mois Le 17/12/2020 à 22:23

Il n'y a pas de calendrier chez ML ? Sûr que certains sont pressés d'être en avance sur l'actualité ou ont hâte "d'être en week-end" !

GRrespectNoToRacism Il y a 1 mois Le 17/12/2020 à 22:32

[email protected]: c’est quoi ton problème?

Mila12 Il y a 1 mois Le 17/12/2020 à 22:53

GRrlidio2kresl Pour le voir il faut simplement lire l'article !

GRrespectNoToRacism Il y a 1 mois Le 17/12/2020 à 22:21

nouvelle echec de quoi de qui? glangign?