Réactions allergiques au vaccin contre le Covid-19 : ce que l'on sait et les précautions à prendre

  • Des réactions allergiques ont été constatées après l'injection du vaccin.
    Des réactions allergiques ont été constatées après l'injection du vaccin. MAXPPP - John Angelillo
Publié le

Plusieurs soignantes ont fait de graves réactions allergiques après avoir reçu une injection du vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Des mesures recommandations ont été émises.

Le vaccin contre le Covid-19 peut entraîner dans de rares cas des réactions allergiques comme d'autres vaccins.

C'est ce qui s'est produit notamment en Alaska pour deux soignants d'un même hôpital cette semaine et au Royaume-Uni sur deux femmes.

Les cas américains au sein du même hôpital

Une soignante américaine a eu une réaction anaphylactique qui a commencé seulement 10 minutes après avoir reçu l'injection du vaccin contre le coronavirus de Pfizer à l'hôpital Bartlett de Juneau en Alaska ce mardi 15 décembre.

Elle a eu une éruption cutanée sur le visage et le torse, un essoufflement et une fréquence cardiaque élevée, comme le rapporte le New York Times.

Comme elle se trouvait dans un hôpital, elle a pu être traitée très rapidement avec de l'épinéphrine, un produit que l'on donne dans des réactions allergiques graves. Mais bien qu'atténués, les effets de la réaction sont réapparus quelque temps après.

Elle a dû être transportée aux soins intensifs. Depuis elle va mieux, elle devait sortir ce jeudi 17 décembre. 

Le deuxième soignant qui a fait une réaction a reçu le vaccin ce mercredi 16 décembre. Il s'est mis à se plaindre d'étourdissements et de la gorge quelques minutes après l'injection du produit.

Il a été admis aux urgences, mais au bout d'une heure, les effets avaient disparu.

L'hôpital concerné par ces deux cas avait administré 144 doses au total mercredi 16 décembre.

Les cas britanniques : deux femmes allergiques

On pense que la réaction de la femme d'Alaska est similaire aux réactions anaphylactiques que deux soignantes britanniques ont subies après avoir reçu le vaccin Pfizer-BioNTech la semaine dernière. Comme elle, les deux ont récupéré.

Les deux Britanniques qui ont eu une réaction avaient des antécédents d'allergies graves.

La première âgée de 49 ans, avait des antécédents d'allergies aux œufs et la deuxième âgée de 40 ans, avait des antécédents d'allergies à plusieurs médicaments.

Les deux femmes avaient sur elles des dispositifs de secours pour s'injecter de l'épinéphrine en cas d'une telle réaction.

Composants en cause recherchés

La recherche des composants qui sont à l'origine de ces réactions est en cours. Il faut savoir si cela est dû au vaccin ce qui semble au premier abord évident. 

Pfizer a assuré qu'il n'y a pas de composant à base d'œuf dans son vaccin et avoir pris les mesures pour effectuer les recherches afin que de telles réactions soient expliquées. 

Selon Pfizer, l'essai clinique n'a révélé aucun événement indésirable grave causé par le vaccin, même si de nombreux participants ont déclaré avoir eu des douleurs, de la fièvre et d'autres effets secondaires.

Précautions à prendre

L'agence Centers for Disease Control and Prevention américaine a recommandé que le vaccin soit administré dans des établissements disposant de fournitures, notamment d'oxygène et d'épinéphrine, pour gérer les réactions anaphylactiques.

Et aussi que les personnes qui ont reçu le vaccin restent pendant 15 minutes sur place. 

D'ailleurs c'est indiqué par le fabriquant : un message stipule qu'un traitement médical doit être disponible en cas d'événement anaphylactique rare.

Après l'incident au Royaume-Uni, les autorités ont mis en garde en précisant que le vaccin ne devrait pas être administré à quiconque a déjà eu une réaction anaphylactique à un aliment, un médicament ou un vaccin. 

Aux Etats-Unis, le CDC qui fait office d'agence de santé a déclaré que les personnes souffrant d'allergies graves pouvaient être vaccinées en toute sécurité, avec une surveillance étroite pendant 30 minutes après avoir reçu le vaccin.

Aucune contre-indication en France

En France, la campagne de vaccination n'a pas encore débuté, mais les inquiétudes sont présentes.

La Fédération française d'allergologie (FFAL) a publié un communiqué pour rassurer les personnes souffrant d'allergies, ce lundi 14 décembre comme le rapporte BFM.

"Les antécédents d’allergie ou d'anaphylaxie ne constituent en aucun cas une contre-indication systématique à cette vaccination."

Au Canada, des recommandations officielles

Au Canada, le gouvernement a émis des recommandations pour les personnes qui ont de graves allergies.

Les personnes ayant des allergies à l’un des ingrédients du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer-BioNTech ne devraient pas le recevoir.

La liste des ingrédients du vaccin de Pfizer

Le seul ingrédient médicinal présent dans le vaccin de Pfizer est l'ARNm.

Ensuite, la composition des ingrédients non médicinaux est la suivante :

- ALC-0315 = bis(2-hexyldécanoate) de ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyle)

- ALC-0159 = 2-[(polyéthylèneglycol)-2000]-N,Nditétradécylacétamide

- 1,2- distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine

- cholestérol

- phosphate dibasique de sodium dihydraté

- phosphate monobasique de potassium

- chlorure de potassium

- chlorure de sodium

  • saccharose
  • eau pour injection

 

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (23)
Rognatelos Il y a 1 mois Le 20/12/2020 à 09:58

- ALC-0315 = bis(2-hexyldécanoate) de ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyle)

- ALC-0159 = 2-[(polyéthylèneglycol)-2000]-N,Nditétradécylacétamide

- 1,2- distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine

Rien qu'avec ça... On sait tout.
prudence est mère de sureté

chesss Il y a 1 mois Le 19/12/2020 à 03:43

Véran, ANSM et INSERM sont bien les derniers a qui je ferai confiance.

J'attendrai l'avis d'une personne de confiance comme Raoult ou Peronnne, qui ans être des antivax, sont assez intègres pour faire passer l'intérêt des malades avant celui des labos.

Anonyme161964 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:06

Courageux mais pas téméraire, j'attends que tous les Ministres et personnels des ministères, Sénateurs, députés se fassent vacciner. Donner l'exemple, c'est le rôle du gouvernement.

Carry Katur Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 12:25

Je passe mon tour et je donne mes doses à Macron, qui en a bien besoin, et à Castex!!!

entrodero Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 11:51

Certains font aussi une réaction allergique avec une simple piqûre de guêpe, mais c'est une infime minorité. Il en ira de même pour ce vaccin.

Boniface de Montferrat. Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 13:55

tu crois que les effets secondaires apparaissent quelques minutes après ou quelques jours après ?
là c est des réactions au vaccin , les vrais effets secondaires apparaitront bien plus tard .

Anonyme204622 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:24

Un vaccin n'est pas un médicament mais c'est une médication préventive, comme tous les vaccins qui ont fait leur preuve depuis un siècle.

PENIBLE Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:51

Il faut que les politiques se positionnent : Soit on vaccine les Sénateurs, personnes vulnérables du fait de leur grand âge et on risque de les tuer d'un choc anaphylactique, soit on ne les vaccine pas...

anonyme56 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:35

j'attendrais l'accord de DRaoult..........car je pense que si l'armada pharmafric lui tombe dessus c'est qu'il doit bien avoir une part de verité dans ce qu'il dit

-Dosan Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:29

Si nul ne lui tombe dessus, c'est qu'il dit la vérité.
Si "on" lui tombe dessus, c'est qu'il dit la vérité.
Si certains lui tombent dessus et d'autres pas, c'est bien qu'il y a une part de vérité.

Bref, les complotistes ont toujours une justification à leurs délires.

ParigoLococo Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 14:04

@-Dosan
Pire encore, ils trouvent toujours une justification aux erreurs de Raoult. Vous pouvez les énumérer une par une, ce qui prend beaucoup de temps, pour chacune d'entre elles ils trouvent une explication.
Nos dirigeants se sont trompés plusieurs fois, sans doute se tromperont-ils encore, mais plonger dans le complotisme est une erreur dangereuse.

Themis Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 09:32

Ce produit n'est pas un vaccin. C'est un abus de langage que de le nommer "vaccin". Il s'agit d'un médicament préventif rien de plus, rien de moins.

-Dosan Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:30

Et vous pouvez argumenter, bien sûr…

Pam Pam QQ Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 10:53

Dosan lisez ce qu'ont écrit les Professeurs Péronne et Joyeux à ce sujet.

_DOSAN Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 16:05

@Pam Pam QQ
Ces professeurs, ce sont bien des anti-vaccin ?

Anonyme212062 Il y a 1 mois Le 18/12/2020 à 08:57

c'est les pompes funebres qui vont faire fortune avec le 3em age (cobaye).